La gravure du Bund 1869

DER BUND (JOURNAL DE BERNE)

 

En 1869, quatre ans avant la venue de Gustave Courbet, un correspondant du journal bernois « Der Bund », quotidien de la ville de Berne (Suisse),  relatait dans un article la découverte d’un rocher aux allures d’une tête monstrueuse près des sources thermales de Saillon en Valais. On y découvre le fameuse tête du géant. L’illustration est tirée d’une photographie (photogravure). Elle s’inttitule “Der räthselhafte Kopf in Saillon” . Ce qui signifie la “Tête énigmatique de Saillon”

 

La Tête énigmatique de Saillon, Der Bund, 1869
La Tête énigmatique de Saillon, Der Bund, 1869

 

En voici le descriptif de 1869 :

 

 

«Spectacle unique en son genre: les yeux, le nez et l’antre caverneux où l’imagination populaire a su voir une bouche, laissant échapper mille filets d’une eau cristalline qui coule en brillantes cascateiles par-dessus les longues feuilles de scolopendre qui forment la barbe du monstre et vient se perdre dans un bassin profond que n’éclaire jamais aucun rayon de soleil.

Après l’avoir nettoyé de ses plantes, la population locale a pu y percevoir une énorme tête de géant gardant l’accès à une grotte d’où surgissent les eaux parfois tumultueuses de la Salentze, affluent du Rhône.»

 

La Caverne des Géants / Gustave Courbet / Amiens, Musée de Picardie
La Caverne des Géants / Gustave Courbet / Amiens, Musée de Picardie

 

 

La Salentse ou Salentze

 

La Salentse (on écrit aussi Salentze) est une rivière suisse et un affluent droit du Rhône. Elle s’écoule plus précisément en Valais central, sur les communes de Saillon et Leytron.

De type torrentiel, cette rivière est un affluent du Rhône qui s’écoule de la rive droite. Elle prend sa source entre le Petit Muveran et le Grand Muveran. Pour rejoindre le Rhône, elle passe par un premier cirque – le Plan Salentze à 2100 m – puis un second – le Plan Coppel à 1900 m – et enfin un troisième palier – celui de la Saille. Elle coule alors en direction du sud et franchit les gorges du même nom, longues de 2 km. À cet endroit émerge une source d’eau chaude à ~20°C. C’est dans ces gorges que, vers la fin de 1880, le faux monnayeur Farinet fut bloqué par la police et y trouva la mort.

Elle rejoint le Rhône en amont du village de Saillon.

Les gorges

Au cours des siècles, la rivière a creusé de magnifiques gorges. C’est là que Gustave Courbet peint son tableau “la caverne des géants”. c’est aussi là que Farinet, faux monnayeur du xixe siècle, trouva refuge pour échapper à la police.

Source d’eau chaude

Dans le fond des gorges, au lieu-dit Les Bains, une source d’eau chaude jaillit du rocher. Au fil des années, le calcaire de cette source a fini par créer un véritable pont en tuf. L’eau sort à environ 20°C. Elle est légèrement iodée. Elle a permis aux habitants de Saillon qui la buvait, durant le Moyen Âge, d’éviter les maladies du goitre et du crétinisme.

Passerelle à Farinet

A plus de 140 mètres au-dessus des gorges de la Salentze est suspendue une passerelle. De là, on peut admirer un superbe panorama de la vallée du Rhône; une vertigineuse vue plongeante sur les gorges en plus. L’artiste Hans Erni a accroché à la falaise adjacente une colombe de la paix mesurant près de 30m2

Via Farinetta

Depuis le 21 mai 2011 (date d’inauguration), les gorges sont parcourues par la Via Farinetta, une via ferrata de 1010 mètres de long et de 335 mètres de dénivelée, accessible aux plus téméraires ayant l’expérience et l’équipement appropriés (3 tronçons de difficulté croissante ). Le troisième tronçon date de fin juin 2012.