Le spécialiste de Gustave Courbet, Jean-Jacques Fernier s’est éteint le 25 mars 2020 à Paris.

Architecte de renom, Jean-Jacques Fernier est l’auteur notamment de l’Hôtel des ventes de Drouot (enchères à Paris), du Théâtre du Rond-Point aux Champs-Élysées et l’Eglise Maria No Te Hau à Papeete.

Il est le fils du « Peintre de la neige » Robert Fernier, auteur du Catalogue Raisonné de l’œuvre de Gustave Courbet en 1977 et décédé en cette même année.

Jean-Jacques a repris le flambeau artistique familial, un héritage monumental, en devenant conservateur bénévole du Musée Courbet à Ornans (Doubs).

Photo Yin Xin 2005

Jean-Jacques Fernier en 2005 photographié par Yin Xing

Il a organisé une quarantaine d’expositions et a permis une diffusion internationale de l’oeuvre de  Gustave Courbet.

Ami de la Suisse et des Suisses, Jean-Jacques Fernier a posé à de nombreuses reprises son oeil vif et acéré sur des lieux qui ont été fréquentés et peints par Gustave Courbet, de Genève à Vaud en passant par le Jura et le Valais.

En 2001, il transforme l’Association des amis de Gustave Courbet en Institut Gustave Courbet – Association des amis de Gustave Courbet et du musée.

Jean-Jacques Fernier a donné de très nombreux avis sur l’œuvre de Gustave Courbet. Parfois contesté (on ne peut pas faire toujours l’unanimité), il a été l’expert international de l’oeuvre de Gustave Courbet où son sentiment figure sur d’innombrables notes des ventes aux enchères de renommée mondiale telles que l’Anglaise Christie’s ou l’Américaine Sotheby’s.

A toute la famille de Jean-Jacques Fernier, à l’Institut Courbet et à l’Association des amis de Gustave Courbet, nous osons exprimer nos profondes sympathies dans ces moments difficiles !

MERCI Jean-Jacques ! RIP !

Jean-Jacques Fernier dégustant un Cornalin à Saillon (2009) Photo de Charly Arbellay.

Jean-Jacques Fernier devant la Caverne des Géants de Saillon (2009) Photo Charly Arbellay