Retour à Saillon fin 1874 ?

Le jeudi 12 novembre 1874, un article du Confédéré informe que Courbet va revenir à Saillon. Est-ce peut-être un de ses collaborateurs qui va peindre cette gorge de Saillon ?

Nous apprenons que le célèbre peintre Courbet va transférer son atelier près des gorges de Saillon pour y travailler sérieusement et se mettre à l’abri des fâcheux. Les admirateurs de son talent seront heureux de cette résolution qui vaut mieux que celle qu’il a prise contre l’inoffensive colonne de la place Vendôme. Pour acquérir de la célébrité, le peintre d’Ornans n’avait aucun besoin de marcher sur les traces d’Erostrate.

Pour information, en juillet 356 av. J.-C., Erostrate allume un incendie qui détruit totalement le temple d’Arthémis à Ephèse. Selon Plutarque, l’événement a lieu le jour même de la naissance d’Alexandre le Grand, ce qui inspire à Hégésias de Magnésie, auteur d’une biographie du conquérant, le commentaire suivant : « on comprend que le temple ait brûlé, puisque Artémis était occupée à mettre Alexandre au monde ! »
Mis à la torture, Érostrate avoue les motivations de son geste : il cherche à tout prix la célébrité et n’a pas d’autre moyen d’y parvenir ; les Éphésiens interdisent alors de citer son nom. L’historien Théopompe le mentionne néanmoins dans ses Helléniques ; il est repris sur ce point par Élien, Solinus et Strabon qui font connaître le nom d’Érostrate à la postérité.

Est-ce peut-être l’un des collaborateurs qui va peindre cette gorge de Saillon ?

Les Gorges de Saillon, 1875,  huile sur toile
Dimensions : 41,2 cm x 33 cm attribuée à Gustave Courbet

Ce tableau n’a pas été peint entièrement par Courbet. Ce dernier possédait beaucoup d’admirateurs et de suiveurs. Il n’a malheureusement pas la même puissance que la Grotte des Géants, mais il est intéressant quant au lieu et au décor. On y distingue, sur la gauche,  le géant d’où sort le filet d’eau thermale. Les échelles qui ont permis d’accéder aux galeries de visite des gorges sont également présentes.

A vous de juger !

Le même lieu, mais pas la même classe mondiale !

La Gorge de Saillon 

La Caverne des géants (Saillon)

Le 1er tableau “La Gorge de Saillon” a été vendu à Londres par la maison Christie’s pour la somme de 35831 Euros !

L’autre “La Caverne des Géants” orne le musée de Picardie à Amiens (France).

Pour une expertise d’un tableau de Courbet, c’est ici !

Même si ce tableau a été vendu par la prestigieuse maison Christie’s, le 13 décembre 2016, pour plusieurs dizaines de milliers de livres à Londres, il n’a malheureusement pas su conquérir le coeur et l’oeil des  experts du peintre d’Ornans qui n’ont pas certifié l’authenticité de cette toile. Celle-ci n’était assurément pas de la main du maître d’Ornans.

Comme on les comprend !