La Salentze selon le DHS

Courbet peint la Salentze et le géant de Saillon

 

Le Dictionnaire géographique suisse de 1900 mentionne cette notice :

Ce torrent descend du pied oriental de la frète de Saille entre le Grand et le Petit Muveran. La Salentze franchit une gorge profonde entre les pentes de Dugny et le contrefort boisé de la Tête du Bletton. Cette gorge de 2 km de longueur a été rendue accessible autrefois à l’aide de galeries. On y remarque la Tête du Géant, saillie de rocher qui évoque l’idée d’une figure humaine.

On peut donc déduire aisément que le chemin d’accès et le pont furent détruits par les eaux tumultueuses de la Salentze. Les gens du village ont construit un deuxième chemin plus sûr, mais moins spectaculaire. On a donc privilégié la sécurité en accédant à la source thermale depuis l’étage supérieur. La mémoire du géant s’est fait oublier pendant plus de cent ans. Voilà comment les crues d’une rivière ont pu effacer de la mémoire collective un lieu chargé d’histoire comme la Tête du Géant.

Les 2 géants de Saillon et la grotte