La source en juillet 1864

Gazette du Valais 7 juillet 1864 :

 

Un correspondant du Confédéré donne, sur une source minérale qui est peu connue, les renseignements suivants. La Gazette de Lausanne du 5 juillet en avait déjà donné également un aperçu :

 

Il existe au centre du pays, à une demi-lieue de la gare de Riddes, un établissement connu, il est vrai, mais qui n’a pas encore fixé l’attention du public. Je veux parler des eaux thermales de Saillon. Ces eaux se recommandent et par leur utilité et par la position pittoresque où elles sont placées. Nous sommes entre Leytron et Saillon, et nous suivons un quart d’heure le cours de la Salentze.

Ancienne carte de la région de Saillon (circa 1870)

 

La prairie disparaît peu à peu, et l’on entre insensiblement dans un joli bassin. Le murmure du torrent trouble seul le silence de ces lieux; forêts, prairies, arbres fruitiers, vigne, tout se trouve réuni sous vos yeux avec une agréable variété. Tout à coup, vous vous trouvez au lieu dit la grotte.

Caverne des Géants

Là sont des beautés d’une autre nature. Du flanc ténébreux de la montagne se précipite une cascade mugissante. D’un côté jaillit la source thermale dont nous parlons ; du côté opposé, jaillit une source d’eau froide. Au moyen d’un pont placé sur la Salentze, vous pouvez passer de l’une à l’autre. Rien de plus agréable que ces petites sources jaillissant du sein des roches sur les bords du torrent impétueux.

De quelque côté que vous tourniez vos yeux, vous n’apercevez que des objets qui vous charment ou qui vous étonnent. A l’abri des vents, même au milieu des chaleurs de vous goûtez dans cet endroit une fraîcheur délicieuse. M. Staub, propriétaire des moulins de Saillon, est maintenant concessionnaire de ces sources. Il y a déjà fait d’importants travaux.

Les Moulins de Saillon tenus par la famille Staub

En sortant du rocher, la source est reçue dans un étang bien préparé. Cet étang est laissé gratuitement à l’usage du public. Ceux qui veulent des baignoires en ont à leur disposition; elles sont faites avec goût et pittoresquement placées sur les bords de la Salentze, au pied de la cascade.

Photogravure du Bund de Berne (1866)

 

Plusieurs autres établissements sont en voie d’exécution. Une route à char jusqu’à la grotte, un hôtel sur le joli plateau qui est au levant, feraient certainement de cette grotte un endroit très fréquenté. En attendant, M. Staub a quelques chambres à la disposition des amateurs.