Chez Blondon et chez Pia

La Grotte des géants chez le Docteur Blondon, puis chez Paul Pia à Genève.

 

La grotte des géants à Saillon (Valais) a tout d’abord été achetée par M. Charles Blondon, médecin philanthrope, ami et parfois docteur de Courbet. L’artiste fit souvent appel à lui, aussi bien pour des problèmes financiers que pour des raisons de santé. Dans les notes du Dr Blondon, on y retrouve la trace du tableau qui a été vendu à Paul Pia, ingénieur et directeur des chemins de fer Paris-Orléans.

 

Dans les papiers du Docteur Charles Blondon (MS 2030 / Besançon)  relatifs à Courbet se trouvent tous les tableaux vendus par à Paul Pia.

 

Vendu à Paul Pia à Genève.

 

1874

 

7 janvier :

  • La Chute d’Eau d’Hauteville  / baguette 4m     /     1000.-

13 octobre 1875 vendu 800.-

27 janvier :

  • Les Rochers de Clarens / baguette 3m30 / 2000.-

23 mai 76 vendu 1000.-

  • Le Pont de Saint Sulpice / baguette 3m84 / 2000.-
  • Un petit Chillon / B. 3m36 / 800.-
  • Effet de neige (toile de 12?) / 500.-

mars : Courbet vend directement à Genève pour 14000 francs

à M. Connway de Londres

Prix du cadre du Veau 137X130  / 160 francs

  • Le Veau ( on offre 3500.-) / estimé 10000.-

 

1875

10 août :

  • Les Truites (vendu réellement 2000.-) / estimation 6000.-
  • Ecurie          / 1600.-
  • Cadre de la baigneuse 126 1/2 (180mm) / 149,50.-

8 octobre :

  • Chalet à Interlaken / 1200.-
  • Trois petits tableaux 46X35 / 64 1/2X 48 1/2 / toile de 6 / 950.-

 

 

Autre note de Charles Blondon ( MS 2030 Besançon) :

Bergeron indique que le Veau et le tableau des pommes qu’avait Pia à Genève sont à Londres chez Seymour Maden (Madden sic).

 

 

Intérieur de la Caverne des Géants

 

 

La grotte des Géants va transiter au bout du lac Léman jusqu’à Genève. Paul Pia fut nommé, pendant la Commune, directeur général des chemin de fer. Il dut ensuite s’exiler en Suisse, à Sion notamment et tout d’abord où il fut domicilié chez M. l’avocat libéral-radical catholique Jules Ducrey où il géra des mines d’anthracite du Valais.

 

Capture d_écran 2017-09-10 à 20.21.04

Réclame pour les mines d’anthracites de Grône en Valais (Paul Pia) / La Liberté 27 août 1874

 

 Il demeura ensuite à Lausanne où il dirigea la liquidation de la société française Laurent et Bergeron chargée de l’exploitation du réseau de la Compagnie des chemin de fer de la Suisse occidentale. Il quitta Lausanne pour s’établir à Genève, où il ouvrit une boutique, 28 place de l’Entrepôt, près de la rue du Mont-Blanc et proposa des fournitures pour artistes et fit en même temps office de galerie. Des œuvres de Courbet, comme la Grotte des Géants de Saillon,  y furent exposées en permanence. Il employa dans ses bureaux un grand nombre de ses amis proscrits.